• Jour 12 – Le Pendu •

Le Pendu

 

La douzième carte d’aujourd’hui est le Pendu. Comme pour L’Arcane sans nom, Le Diable, la Maison Dieu ou l’Hermite, c’est souvent une carte qui fait peur. Pourtant, elle n’est pas si terrible que ça, bien qu’elle puisse mettre en garde.

Nous voyons une jeune personne, qui à première vue subit un châtiment terrible. Elle est pendu par les pieds. Pourtant, comme pour la Force, son calme et son détachement nous surprennent au premier abord.

Avec la Force, on croyait pouvoir tout maîtriser, mais non, tout ne peut pas l’être. Il faut s’avoir lâcher prise et abandonner son ego. C’est ce que veux nous enseigner cette carte. Et c’est le travail le plus dur qu’il va nous être donné de faire.

Le personnage a les mains dans le dos, il se laisse aller. On remarque aussi qu’il n’est pas tout à fait « attaché », la corde semble disparaître derrière son pied. Ce talon d’Achille symbolise nos dernières faiblesses qui nous retiennent avant notre « élévation ». Le fait d’être à l’envers peut aussi signifier un changement de point de vue, de perspectives.

Le Pendu évoque le compromis, l’immobilisme, le lien, mais aussi le sacrifice, le bénévolat. Le fait d’aller au delà du matériel. Attention ! En tirage négatif il peut signifier le refus de voir la réalité, un lien avec une personne toxique, la fuite de l’esprit, l’oubli de soi et l’étouffement !

 

Depeche Mode – Enjoy the silence

• Jour 11 – La Force •

La Force

 

Voici la carte numéro 11, celle de La Force ! Avec elle, nous commençons à aborder des concepts plus abstraits et spirituels de notre vie. La Force va représenter le travail intérieur et extérieur. Elle ouvre le chemin au cycle spirituel, c’est l’énergie de la nouvelle conscience qui est en train d’émerger.

L’esprit, ici représenté par une femme, se montre plus puissant que la matière, le lion. Elle a un visage paisible, elle fixe l’horizon de manière détendue et pourtant, elle maîtrise un lion à mains nues, gueule béante.

C’est une métaphore, le lion est un lion intérieur : il représente les pulsions, angoisses et émotions du personnage. D’ailleurs ce lion semble sortir de la robe de la femme. La Force travaille sur ses pulsions intérieures, elle tente de les maîtriser.

Elle nous incite à la maîtrise de soi, au contrôle et au courage. Son chapeau, comme le Bateleur, en forme de 8 couché nous montre que son intelligence se porte vers le haut. Il y a tout de même communication entre les deux personnages : l’intellect écoute la voix de l’animal, mais tente de la canaliser. 

C’est une carte que j’aime beaucoup, en plus je l’ai dans mon chemin de vie … elle m’inspire et me réconforte, car je me retrouve beaucoup en elle au point de vu de mon caractère. Elle me parle cette carte !

 

♫ Emilie Autumn – Unlaced

• Jour 10 – Roue de Fortune •

Roue de Fortune

 

Nous commençons à nous approcher de la moitié du challenge, avec aujourd’hui la dixième carte, celle de la Roue de Fortune. C’est une carte importante, qui marque la « fin » du cycle dit « terrestre » (carte 1 à 10 donc). Dès la carte suivante, on va passer à des concepts plus spirituels.

La manivelle de la roue est en attente d’une force qui la fera tourner, et donc passer au cap suivant. Toute personne peut monter et atteindre un état de grâce et de bonheur, comme redescendre dans le vice et le malheur. Le/la consultant(e) doit arriver à trouver une unité à travers cette dualité.

La Roue de Fortune pourrait s’illustrer par cette phrase :  » Tout ce qui commence finit, et tout ce qui finit commence. »

C’est la carte de la réincarnation, que l’on pourrait clairement lier au concept de Karma. Elle nous ramène au point de départ si nous avons mal fait quelque chose … soit au stade 1 du Bateleur ! Si la « boucle est bouclée » correctement, on passera au stade suivant.

Cette carte évoque le mouvement, la chance, une surprise ou une opportunité à saisir. On a du mouvement dans sa vie et de l’action, mais elle n’est pas éternelle, il faut sauter sur l’occasion si quelque chose de bon se présente. Au contraire, La Roue de Fortune peut aussi évoquer un mouvement non maîtrisé, une mauvaise surprise, de la malchance ou le fait d’être bloqué.

Artuan de Lierrée – La roue de Fortune

• Jour 9 – L’Hermite •

L’Hermite

 

Nous poursuivons avec la carte numéro neuf, celle de l’Hermite.

L’Hermite s’écrit avec un « H » car il renvoie aux sciences de l’Hermétique.

Elle évoque un crise importante que devra subir le/la consultant(e) : celle de la remise en question totale. C’est un passage obligatoire pour les étapes futures dans le cheminement de l’âme. Cette carte est à la fois active et passive. L’Hermite cherche des réponses avec sa lampe, il souhaite éclairer les doutes. Avec le bâton il prend appuis sur ses convictions (la terre). 

Il est couvert de vêtements : fait-il froid ? Est-ce l’hiver ? Ce vieil homme a atteint une certaines maturité. C’est la figure elle aussi du mentor, du sage qui quitte tout pour s’adonner à la réflexion et la méditation.

L’Hermite représente la recherche, le temps qui passe, la solitude, le mûrissement et aussi la faculté de prendre son temps. A l’inverse, il peut renvoyer à une attente pesante, un mûrissement difficile, une solitude extrême ou une recherche interminable.

La carte de l’Hermite fait partie de celles qui font peur aux gens lorsqu’ils la tirent. Pourtant, je l’aime bien et je la trouve au contraire plutôt bénéfique et rassurante. Elle renvoie dans mon esprit au moment où l’on doit prendre soin de soi et réfléchir …

 

♫ Koyaanisqatsi – theme

• Jour 8 – La Justice •

La Justice

Huitième carte du tarot de Marseille, La Justice.

Le chiffre 8 est synonyme de perfection : deux ronds parfaits, un sur le plan terrestre (bas) et un sur le plan divin (haut). La carte de La Justice veut renvoyer à cette notion d’équilibre.

La balance (receptive) et l’épée (active) sont deux signes très communs de la Justice : telle Maat dans la mythologie égyptienne, les plateaux sont ici utilisés pour peser les actions du/de la consultant(e). A-t-il fait les bons choix ? Est-il/elle prêt(e) à poursuivre sa route ? Si nos choix et objectifs sont bons et sains, on pourra passer au stade supérieur, à la carte suivante. Sinon, on reste bloquer, et il faut changer de voie.

Tout semble symétrique mais il n’en est rien : la Justice juge, mais elle ne doit jamais tomber dans le perfectionnisme à outrance. Elle pèse puis tranche. Parfois on vois la justice avec les yeux bandés, qui renvoie à la célèbre phrase « La Justice est aveugle ». Ici non, elle nous fait face, tel un miroir. On doit assumer et réfléchir sur nos actes.

Elle renvoie à l’équilibre, le règlement, la Loi et le retour à la normale des choses. Dans une lecture négative, elle évoque un équilibre difficile, la révolte, le fait d’être hors la Loi ou une décision défavorable.

C’est une carte, comme l’empereur que je trouve un peu austère. Plus jeune, son message me paraissait très très vague … je n’arrivais pas du tout à me projeter dedans, ou à m’approprier la carte. Désormais oui. Mais elle ne m’attire pas plus que ça (contrairement au Chariot, à la Lune, L’Arcane sans nom, ou ma préférée, La maison Dieu …! )

 

Grand Magus – I, the jury.

 

• Jour 7 – Le chariot •

Le Chariot 

 

Carte numéro 7, celle du Chariot. Et celle là, elle fait partie de mes préférées, je l’aime beaucoup … aussi bien dans son visuel que dans le message qu’elle transmet !

Le Chariot évoque l’action dans le monde. Le conducteur est un chevalier/paladin/prince. Deux chevaux tirent le véhicule. Chacun va du côté qu’il regarde : l’un à gauche (), l’autre à droite () .

Le conducteur doit parvenir à maîtriser ces deux pôles afin d’avancer de manière homogène. Ce motif renvoie à une image qu’employait Platon : celui du chariot de l’âme. L’âme doit maintenir les deux chevaux qui veulent aller vers deux directions différentes.

Le blason au milieu avec la goutte (parfois remplacé par les sigle S.M (Sodium et Mercure) évoque l’immortalité et renvoie à l’alchimie en général. 

C’est une carte du mouvement, de la conquête et de la régularité. Le/la consultant(e) doit garder son objectif e tête et fournir un effort constant pour l’atteindre.

Cette carte symbolise la maîtrise, l’autonomie, l’indépendance, la progression. Des choses sont en marche et des événements avancent … on progresse vers notre but. Mais le Chariot peut aussi nous mettre en garde par rapport à une progression difficile, des obstacles à venir, le stresse, ou même une lutte (burn out).

Cette carte apparaît souvent dans mes tirages. D’ailleurs, je l’ai beaucoup à l’endroit, et je me dis à chaque fois qu’elle signifie la détermination, que je me dirige dans la bonne direction et que je suis « en marche » vers mon objectif. Elle peut aussi évoquer une promotion dans le monde du travail ! C’est une carte qui est généralement bonne, que j’aime avoir et regarder … je l’ai toujours trouvé mystérieuse, voire mystique avec ce char qui semble ne pas en être un. 

 

  The Others Colors – Nous roulons dans les fleurs.

• Jour 6 – l’Amoureux •

L’Amoureux

 

Ah ! Numéro 6, l’Amoureux ! Une carte que j’aime un peu moins que les autres … qui à tendance à m’énerver et m’agacer car je sais qu’elle est symbole pour moi de choix à faire … vous allez voir … En fait elle est pas si terrible que ça ! Mais bon, c’est mon ressenti !

Elle ne renvoie pas systématiquement à une relation amoureuse ou sentimentale, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Quand on tire l’Amoureux, c’est que l’on se trouve face à un choix. Que doit-on choisir ? Doit-on garder la réalité telle qu’elle est ou bien la changer ?

Le jeune homme au centre à le choix entre deux femmes (une vieille et une jeune ? sa mère et sa fiancée ?) : faire le choix du cœur (la jeune) ou le choix de la raison (la vieille) ? L’angelot, en haut, attend la décision avant de décocher sa flèche.

Il faut trouver l’harmonie pour faire ce choix. Il sera difficile, mais devra être fait.

Cette carte représente le désir, le choix et la multiplicité. On fait la comparaison des choix qui s’offrent à nous. Le/la consultant(e) devra faire attention à ne pas céder à ses pulsions et désirs. Elle peut aussi renvoyer à un mauvais choix fait à la hâte, à la superficialité, à l’infidélité et la séduction.

 

♫  Stratovarius – When the montains fall

(je la trouve belle est vraiment très triste cette chansons. Quand on lit les paroles … ça te fend le cour !!!!)